Transformation de la garderie municipale en activités périscolaires – communiqué

Communiqué de la mairie

La municipalité de Peynier, dans le cadre d’une délégation de marché de service public, a chargé désormais l’Ifac de la coordination et l’organisation du périmatin ( anciennement garderie du matin) et du périsoir ( anciennement garderie du soir) à l’école maternelle Cabaret et à l’école élémentaire Jean Jaurés.

Ce changement est surtout l’occasion d’apporter une plus-value qualitative, sécurisante et équitable pour tous les enfants ; et d’étendre l’offre de prise en charge des enfants dans les deux écoles à partir de 7h30 jusqu’à 18h30.

Ce changement interviendra à la rentrée des classes, le 7 janvier 2019.

Dans le cadre de ce changement, nous vous invitons à consulter les documents en ligne suivants :

  • Présentation générale des activités du périmatin et du périsoir gérées par l’Ifac
  • Le formulaire en ligne ICI afin d’indiquer d’éventuelles modifications d’inscriptions
  • Le règlement intérieur de ces nouvelles activités périscolaires.

L’Ifac propose aux familles qui le souhaitent des permanences exceptionnelles au 15 avenue Saint Eloi les :

  • Vendredi 14 Décembre de 9h à 12h
  • Lundi 17 Décembre de 15h à 19h
  • Mercredi 19 Décembre de 9h à 12h
  • Jeudi 20 Décembre de 15h à 19h

Nous sommes à votre disposition pour tout complément d’informations.
Equipe de l’IFAC

Centre d’animations de Peynier
15 avenue Saint Eloi  – 13 790 PEYNIER
06.25.97.26.80 –  04.42.53.11.44
www.ifac.asso.fr

Communiqué de la mairie

Rythmes scolaires : rejet du projet de décret par le CSE et le CNEN / conclusions du groupe de travail du Sénat

Le projet de décret sur les rythmes scolaires a été rejeté, jeudi 8 juin, par le Conseil Supérieur de l’Education (CSE) qui est l’instance consultative chargée d’examiner toutes les questions d’intérêt national relatives à l’enseignement ou l’éducation.
Le Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) qui lui se prononce sur les impacts des nouveaux textes sur les collectivités territoriales a également rejeté le projet de décret puisque le représentant de l’administration, rapporteur du projet de décret, n’aurait pas pu garantir la pérennité du fonds de soutien à l’organisation des NAP.
En outre, ces deux instances ont souligné la précipitation dans laquelle ce texte leur a été soumis et l’absence de concertation avec les acteurs locaux.

logo_senatPar ailleurs, le groupe de travail constitué de quatre sénateurs, chargé d’établir un bilan complet de la réforme des rythmes scolaires, présentait le 7 juin les conclusions de son rapport, préconisant, dans un premier temps, une stabilité de l’organisation du temps scolaire et une impérative évaluation des conséquences de la réforme sur les apprentissages.

Et si la possibilité d’un retour à la semaine de 4 jours se confirmait comme le souhaite le gouvernement, les sénateurs formulent une série de recommandations.

> Retrouver la note de synthèse qui reprend les conclusions du groupe de travail du Sénat à la page dédiée du site

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer